» vous êtes ici : La maison Rousseau / Les produits

Les produits

Les mois en « R » annoncent le commencement de la dégustation d’huîtres comme le veut la tradition. Cependant elles restent bonnes toute l’année, juste laiteuses pendant l’été ce qui n’est pas signe de mauvaise qualité. Alors n’hésitez pas à vous laisser tenter.

Les huîtres peuvent être appelées Concale, Marenne, Belon ou Claire, cela provient du nom de leur lieu de résidence ou selon leur degré d’affinage.



L’huître plate,appelé Belon, Concale ou Marenne est distribuée sur les Côtes d’Europe Occidentale.



L’huître creuse regroupe la plupart des huîtres Américaines, l’huître Japonaise mais aussi l’huître portugaise à valve inférieur très bombée.

Marenne Oléron :

La « Marenne Oléron » bénéficie d’un label Rouge signe de sa qualité supérieure, étant la seule parmi les Huîtres françaises.

  • La fine de claire
    Cette huître a effectué un séjour d’au moins un mois dans un bassin de claire d’où sa dénomination. Son goût du terroir qui reste subtile se prolonge longuement en bouche avec plaisir, sa saveur marine restant bien affirmée.
  • La spéciale de Claire
    Contrairement à la précédente son séjour en claire est d’une durée de 2 mois. L’ostréiculteur sélectionne rigoureusement le coquillage selon sa forme régulière, sa rondeur et son épaisseur. Elles ont été travaillées dans une densité de 10 au m², ce qui leur procure un volume de chair important.
    On distingue la spéciale de la fine à la dégustation par rapport à la consistance plus affirmée de la Spéciale, de son volume en bouche et son remarquable équilibre entre douceur et salinité.
  • La pousse en claire
    Huître rare élevée en claire pendant 4 à 8 mois de 2 à 5 par m². Sa principale caractéristique est « les lignes de pousse » : elle forme sur sa coquille des dentelles lorsqu’elle pousse. C’est un produit d’exception, souvent distribué de façon confidentielle, avec une chair d’une fermeté croquante et un goût de terroir caractéristique.

Isigny en Normandie :

Classé dans la catégorie des huîtres spéciales par sa douceur, son croquant et sa chair très consistante. Elle peut être dégustée crue, ou dans de nombreuses préparation culinaires du fait de la densité de sa chair par rapport à la coquille.

Arcachon :

Sa principale caractéristique est sa couleur, assez grisâtre. Cette huître est particulièrement iodée.

Belon :

Autrefois connue comme étant la préférée des Amateurs cette huître plate est aujourd’hui plus rare et se distingue des autres par une chair très ferme.

Pied de Cheval :

La taille hors norme de cette huître lui a value cette dénomination. Elle est restée à l’état sauvage, pêchée en pleine mer, elle a bénéficié d’une croissance décuplée et reste très rare à trouver.

Coquillages :

Ce sont des petits escargots de mer qui ont une coquille brun-vert ou noire qui se finit en pointe. Ils sont classés dans la famille des gastéropodes, ce ne sont donc ni des crustacés, ni des coquillages, très prisé il fait l’objet de pêche surtout en Normandie. 

  • Palourdes :
    C’est un mollusque bivalve qui aime les eaux peu profonde et qui d’enfonce dans le gravier vaseux ou le sable. C’est une très bonne source de protéine, de fer, d’oméga 3 et de phosphore.
  • Praires :
    C’est un coquillage d’une très grande qualité gustative, ferme et très gouteux. Les plus grosses (5à6cm) sont les meilleurs surtouts lorsqu’elles sont un peu laiteuses. Crues ou Farcies elles sont à déguster selon vos envies.
  • Clams :
    Coquillage rond allant de 5à40 cm de diamètre. Leur chair est rosée, assez ferme, ce coquillage peut être mangés crus ou préparé comme les huîtres.
  • Oursins :
    Baptisé aussi hérisson de mer est un échinoderme, prisée par les mateurs pour sa saveur noisette, sucée iodée. L’oursin se déguste cru, nature ou arrosée de citron avec une tranche de pain beurrée.
  • Moules :
    C’est un mollusque assez peu calorique, riche en calcium, e, fer et en iode. On peut la cuisiner et la déguster de nombreuses façons selon vos envies.

Crustacés :

  • Homards :
    Crustacés marin qui vivent dans les eaux froides. Le homard se mange cuit, il se consomme accompagné de mayonnaise, en aspic mais on peut aussi le déguster grillé.
  • Tourteaux :
    C’est un gros crabe pouvant atteindre 30 cm de large pour un poids de 5à7 kg. Il a une carapace ovoïde, lisse et bombée, de couleur brune et une face antérieure blanche, voire crème.
  • Crevette roses, grises et bouquets :
    Crustacés constitué d’une dure enveloppe extérieure et de pattes articulées. La crevette grise a un goût beaucoup plus prononcé que la crevette rose.
  • La coquille Saint Jacques :
    Mollusque bivalve. Elle est très recherchée par les gastronomes grâce à son goût incomparable.


Mais aussi escargots, soupe de poissons...